Mot du père Archévêque

 OLO ARAIKY PAR LA GRÂCE ET PAR LA TECHNIQUE

 

L’éternel rêve de l’humanité depuis la « construction de la tour de Babel » (cf. Gn 11, 7-9) est que tout soit « un ». Grâce à la technologie moderne, aux différentes découvertes, le monde est devenu aujourd’hui un « gros village ». On parle beaucoup de globalisation… Malheureusement malgré ces innovations qui dépassent même les entendements, comme pour du temps de la construction de la tour de Babel, la « globalisation » réalisée selon l’esprit du monde, animée souvent d’égoïsme et d’une volonté de domination n’engendre que guerre et violence. Le rêve semble être loin !!!

C’est le jour de Pentecôte que les responsables ont choisi de lancer le début du site dont l’objectif d’après son nom Olo Araiky est de nous unir comme une seule famille, la famille de Dieu dont le modèle, l’origine, le fondement est la Trinité.
Il coïncide donc avec la célébration de la « naissance » de l’Eglise, Famille de Dieu, par la venue de l’Esprit Saint.
En Dieu il n’y a rien de hasard, tout collabore pour le bien de ceux qu’il a appelés selon son dessein (Rm 8, 28).
La naissance de ce site le jour de Pentecôte est très symbolique : que nous soyons « OLO ARAIKY » grâce à la technologie accompagnée par la grâce de Dieu

L’évènement qui a eu lieu à Jérusalem, « ville de la paix, ville de communion » raconté dans les Actes des Apôtres est très édifiant et nous pousse à méditer ce que nous sommes en train de vivre à travers le monde. Je n’ai pas pu alors m’empêcher de « rêver ». « My dream », mon rêve ? Voici je le partage à l’occasion de l’ouverture du site Olo Araiky.

 

Ces nations (Parthes, Mèdes et Elamites, habitants de Mésopotamie, de Judée et de Cappadoce, du Pont et d'Asie, de Phrygie et de Pamphylie, d'Egypte et de cette partie de la Libye qui est proche de Cyrène, Romains en résidence, tant Juifs que prosélytes, Crétois et Arabes, …") dont parle l’Auteur des Actes (Ac2, 1-11) seraient alors les tribus qui forment le diocèse et auraient entendu et publié dans leur « langue » les merveilles de Dieu !!!!!. Son pauvre pasteur constatera ce jour-là comme Pierre: «Or, à peine avais-je commencé à parler que l'Esprit Saint tomba sur eux, tout comme sur nous au début…… Je me suis alors rappelé cette parole du Seigneur: Jean, disait-il, a baptisé avec de l'eau, mais vous, vous serez baptisés dans l'Esprit Saint…. Si donc Dieu leur a accordé le même don qu'à nous, pour avoir cru au Seigneur Jésus Christ, qui étais-je, moi, pour faire obstacle à Dieu." Ces paroles les apaisèrent, et ils glorifièrent Dieu en disant: "Ainsi donc aux païens aussi Dieu a donné la repentance qui conduit à la vie!" (Ac 11, 16-18). Dans mon rêve j’ai vu alors que tous proclamaient d’une seule voix, dans leur idiome respectif, dans leur «fomba » (us et coutume) sur lesquels ils tenaient fortement les « merveilles de Dieu ». C’est « féérique », c’est merveilleux de voir la foi faire épanouir les admirables valeurs du génie culturel de chaque ethnie, et l’Evangile bien enraciné dans leur us et coutume respectifs. C’est cela le « don merveilleux » que le Seigneur accorde à chaque personne par l’Esprit Saint : pouvoir le louer dans sa propre « langue » (vie), proclamer que « Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père » (Ph 2, 11). C’est cela notre « Pentecôte », elle se réalise quand il n’y a plus de séparation entre la foi et la vie. C’est ce que Christi fidelis laici appelle « unité de vie : « Afin qu'ils puissent répondre à leur vocation, les fidèles laïcs doivent donc considérer leur vie quotidienne comme une occasion d'union à Dieu et d'accomplissement de sa volonté, comme aussi de service envers les autres hommes, en les portant jusqu'à la communion avec Dieu dans le Christ"(Christi fidelis laici, 16). Ce que je souhaite pour nous en ce jour où nous célébrons la Pentecôte.

Mais voilà je me suis réveillé tout d’un coup…..et j’ai vu que le monde n’a pas changé… et le vent contraire souffle toujours très fortement. La promesse du Christ (« je serai toujours avec vous jusqu’à la fin du monde », Mt 28, 20) semble alors être loin de la réalité… Mais en même temps, je me rappelle profondément qu’après la multiplication des pains, le Seigneur s’est retiré sur la montagne et les disciples restaient « seuls » sur la barque. Ils s’étaient sentis bien menacés et ils ont eu peur. Le Seigneur venait alors vers eux et calma la « tempête »…je suis fortement convaincu aussi qu’Il vient vers nous chaque jour, à chaque seconde pour calmer le vent contraire et nous mener à « bon port ». Ce qu’Il nous demande c’est d’être « vigilants »c’est-à-dire nous ouvrir à l’Esprit, ne pas rester regarder le « ciel » (à rêver) mais à aller en « Galilée », à travailler comme un pèlerin d’un monde nouveau, réconcilié avec son Créateur, en marche vers la joie éternelle.

 

Viens Esprit Saint, remplis le cœur de tes fidèles et allume en eux le feu de ton amour Que la flamme et la force de ta charité (Rm 5, 5) nous portent à lutter contre l’injustice et l’inégalité.

 

Justement le rôle de l’Esprit est de faire naître la communion pour qu’on devienne un « Olo Araiky », qu’on soit « UN » selon la prière du Christ avant de quitter les disciples. Si nous laissons travailler en nous l’Esprit même au sein de notre petite communauté, il nous transformera et nos relations deviendront comme pour le jour de Pentecôte un lieu de communion et non de division : « chacun reste soi-même… mais chacun entend parler dans sa langue et se sent écouté… bref chacun se sent compris sans qu’il y ait des « traductions simultanées ». En d’autres termes, l’Esprit donne vie à une communauté qui est à la fois une et universelle, dépassant ainsi la malédiction de Babel. En effet, seul l'Esprit Saint, qui crée l'unité dans l'amour et dans l'acceptation réciproque des différences, peut libérer l'humanité de la tentation permanente d'une volonté de puissance terrestre qui veut tout dominer et uniformiser.

 

Enfin il est intéressant de remarquer relisant les Actes des Apôtres que malgré les évènements qui semblent être extraordinaires, les disciples présents à Jérusalem ce jour-là n’étaient pas des « surhommes », des « supermen ».Rien n’a changé en eux sauf qu’ils sont animés d’une foi qui les pousse à annoncer la Bonne Nouvelle. Cela manifeste que le Saint Esprit n’est pas une force extérieure (phénomène de possession : tromba par exemple) qui envahissait les Apôtres. Si c’était le cas ce jour-là sûrement on les considérerait comme des « possédés ». Non personne n’a constaté des choses « anormales », ceux qui étaient présents étaient seulement « perplexes » et pour se moquer des apôtres, ils pensaient qu’ils avaient bu un peu de vin doux (cf. Ac 2).

 

Toutefois ce qui est sûr, c’est que tout a changé pour eux avec la venue de l’Esprit. Grâce à ce dernier les apôtres ont une force morale considérable pour témoigner ce qu’ils sont, « fils de Dieu » et appellent les autres à devenir « fils de Dieu » comme eux. Ils se sentent vraiment transformés intérieurement, une « nouvelle créature » en vue d’une mission.  D’ailleurs c’est toujours le rôle et la fonction de l’Esprit dès l’origine, d’après le livre de la Genèse…

 

Pour accomplir cette mission, l’Esprit accorde des dons particuliers…pour la communion (Cf. St Paul aux Corinthiens).

 

Mon souhait le plus cher est que le site Olo Araiky accomplisse cette mission en ce début du 21ème siècle non seulement dans cette partie nord de l’île mais grâce à la technologie moderne mais aussi à travers le monde : un lieu de dialogue, de débats, de prières pour une véritable communion.

 

Qu’OLO ARAIKY  soit, sous le souffle de l’Esprit Saint, un vrai outil de connexion pour le « vivre ensemble », où on se sent vraiment « chez soi », en « famille », la « famille de Dieu »

 

Que notre prière en communion avec la Sainte Vierge, comme au Cénacle, soit toujours fervente pour implorer l’Esprit qui renouvelera notre cœur et qu’ensemble nous formions un vrai Olo Araiky our être témoins de la joie de l’Evangile . Que Olo Araiky soit avec la force de l’Esprit un centre, un lieu où toutes les personnes confrontées à de multiples difficultés et déceptions puissent approfondir foi, espérance et charité. Bonne et sainte fête du Saint Sacrement. Bonne et Sainte fête du Sacré Cœur, Patron du diocèse. Bonne et sainte fête du Cœur Immaculé de Marie. Bonne fête à vous Sœurs CIM.

 

Votre serviteur le Père Evêque
+ Ramaroson Marc Benjamin, cm
Antsiranana, le 24 Mai 2015
Solennité de la Pentecôte

 

DIOCÈSE / ÉVÉNEMENTS

L'évêque

  • FIANAKAVIANA EGLIZY KELY TOHINY

    «Amin’izao fotoam-pibebahana izao dia manavao ny finoantsika isika, manovo ilay "ranovelon’"ny fanantenana sy mandray amin’ny fo misokatra ny fitiavan

  • FIANAKAVIANA EGLIZY KELY

    Miditra amin’ny dingana faharoa amin’ny « ady sy dia » vokatry ny « départ vaovao », vokatry ny fiaingana vaovao, ainga vaovao isika. Ady amin’ny rat

  • Taratasy pastoraly laharana faha-8

    HO ANTSIKA EOV VITA BATEMY REHETRA PRETRA, VOATOKANA, LAHIKA: TOLAGNA HOMBA ANTSIKA MIANAKAVY ANIE NY FIADANAN’NY TOMP “TSY ISIKA FA NY FAHASOAVAN’ANDRIAM

  • FILAN-KEVITRA IOMBONAN’NY DIOSEZY - FEHIN-KEVITRA

    « Homba antsika mianakavy anie ny Fiadanan’ny Tompo » « Tsy isika fa ny Fahasoavan’Andriamanitra miaraka amintsika… » Ho antsika Olo Araiky Pretra, Vo

  • Taratasy pastoraly laharana faha-5

    « Izay mitoetra ao amiko sy itoerako no mamoa be……. Izaho no milaza izanyaminareo, dia mba ho ao aminareo ny fifaliako, ary mba ho lavorary nyfifalianareo

  • Lettre pastorale N°4 du 27 septembre 2016

    L'évêque nous invite à prendre en compte de sa 4ème lettre pastorale nous invitant à continuer d'avancer vers le large : "Ayons donc courage car le d

  • Taratasy pastoraly laharana faha-4

    Manasa antsika ny Ray aman-dreny Arseveka amin'ny alalan'ity taratasy pastoraly laharana faha-efatra ity mba hanohy ny ezaka izay efa vitantsika hatrizay "Maher

  • Lettre pastorale N°3 du 14 septembre 2015

    L'évêque nous invite à prendre en compte de sa 3ème lettre pastorale intitulée "LE FILS DE L’HOMME EST VENU NON POUR ETRE SERVI MAIS POUR SERVIR" …. (M

  • Taratasy pastoraly laharana faha-3

    Manasa antsika ny eveka hamaky ny taratasy pastoraly faha 3 " Tsy tonga mba ho tompoina fa hanompo..." (Mk 10, 45) izay manolotra antsika ny dinika mikasika ny

  • Lettre pastorale n° 2 du 02 Février 2015

    L'évêque vous invite à découvrir sa lettre pastorale intitulée « Le Diocèse compte sur Vous, sur toi, sur chacun de Nous, Olo Araiky",commeSaint Paul

  • Lettre pastorale n° 1 du 15 août 2014

    Mgr Benjamin Marc Ramaroson, vous invite à découvrir sa lettre pastorale intitulée « Le chemin de Damas",qui servira de repères pour aller encorede l

  • Présentation de l'évêque

    L’évêque est le premier responsable du diocèse, et cette responsabilité l'amène à entrer en dialogue avec tous. Ainsi, par le dialogue et l'enseignement

  • EXCLUSIF : la lettre ouverte de Mgr Benjamin Ramaroson au Ministre de Mines

    Mgr Benjamin Ramaroson, a publié une lettre ouverte adressée à Monsieur le ministre de Mines des ressources stratégiques,pour objet "un partage équitable

FAMPIANARANA EVEKA - CATÉCHÈSE

La RADIO FANIRY

  • Mot du directeur

    La Radio Faniry en tant que radio confessionnelle catholique se veut être la voix des sans voix. L'option préférentielle pour les pauvres, les plus démuni

  • Programme

    La radio FANIRY est une radio confessionnelle catholique du diocèse d'Antsiranana à vocation généraliste qui touche toutes les réalités humaines : Animati

FANDALINAM-PINOANA / TORITENY